Comptable

Vous ne pouvez pas postuler à une offre expirée
  • Nom de l'entrprise Inkrease
  • Secteur d'activité Services
  • Lieu de travail Cotonou, Littoral, Bénin
  • Date d'expiration 22 Février
  • Nombre de postes 01 poste ouvert
  • Niveau de poste Confirmé / Expérimenté
  • Niveau d'étude (diplome) Licence (LMD), Bac + 3
  • Type de contrat CDD ou Mission

Relance Du Recrutement  au poste de Comptable au profit du projet  REDISSE.

Présentation de l’entreprise 

En vue d’améliorer les performances stratégique, programmatique et financière des interventions contre le VIH, le paludisme, la tuberculose et les épidémies au Bénin, le Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA, la Tuberculose, le Paludisme, les IST et les Épidémies (CNLS-TP) bénéficie de la Banque Mondiale et du Budget National, et voudrait consacrer une partie de ces subventions à la mise en place du personnel du Projet REDISSE.

À cet effet, le cabinet INKREASE spécialisé en Organisation, Ressources Humaines, Études et Gestion des connaissances a reçu mandat du SE/ CNLS-TP pour procéder au recrutement dudit personnel.

La récente épidémie de la maladie à virus Ébola (MVE) en Afrique de l'Ouest a confirmé l'importance critique du renforcement des systèmes nationaux de surveillance des maladies et de la collaboration inter-pays pour permettre de détecter les foyers de maladies plus tôt et d'y répondre plus rapidement et plus efficacement, de sorte à minimiser les pertes humaines et les coûts. L'épidémie d'Ébola en Afrique de l'Ouest a aussi démontré que la maladie peut engendrer des conséquences néfastes rapides et importantes susceptibles de s’étendre au-delà des frontières locales et nationales.

La Banque mondiale, à travers le projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REgional DIsease Surveillance Systems Enhancement : Project/REDISSE), apporte son appui aux pays afin de mieux s’outiller pour faire face aux éventuelles épidémies et situations d’urgence de santé publique. La coordination régionale du projet REDISSE est confiée à l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), qui assure la présidence du Comité de Pilotage Régional.

Le projet REDISSE mis en œuvre dans les 15 pays de la CEDEAO et la Mauritanie, vise au renforcement des capacités intersectorielles nationales et régionales pour une surveillance collaborative de la maladie, et la préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest, en jugulant les faiblesses des systèmes sanitaires humain et animal qui entravent la surveillance et la riposte efficaces des maladies et en cas d’urgence, y apporter une réponse immédiate efficace.

Le projet comprend cinq (05) composantes : C1 : Surveillance et Information sanitaire ; C2 : Renforcement des capacités des laboratoires ; C3: Préparation et réponse aux urgences ; C4 : Gestion des ressources humaines pour une surveillance efficace de la maladie et la préparation aux épidémies ; et C5 : Renforcement des capacités institutionnelles, Gestion des projets, Coordination et Plaidoyer.

Le projet comporte 3 phases. La phase 1 qui a démarré en 2016, couvre la Guinée, la Sierra Léone, et le Sénégal ; la phase 2 qui a démarré en 2017, concerne le Togo, la Guinée-Bissau, le Nigéria, et Libéria ; puis la phase 3, prévue pour démarrer en début 2018, couvrira le Bénin, le Mali, le Niger et la Mauritanie.

Le Bénin, à l’instar des pays n’ayant pas eu une épidémie d’envergure, cumule certaines insuffisances spécifiques, telles que la faiblesse de système d’information sanitaire et d’alerte précoce, la surveillance à base communautaire est sommaire, la faible opérationnalisation des mécanismes de réponses rapides au niveau déconcentré et décentralisé, la faible capacité de réponse du dispositif des laboratoires de santé publique. Ces insuffisances accentuent la vulnérabilité du Bénin face à certaines épidémies liées à l’interface homme-animal-écosystème. Il est évident que la projection d’une réponse appropriée ne peut être que multisectorielle. 

C’est pour relever les défis spécifiques à ces aspects dans notre pays, que la Banque Mondiale a initié le projet régional en vue de contribuer au renforcement des systèmes de surveillance des épidémies (REDISSE). Notre pays, le Bénin postule à la candidature de la troisième vague des pays africains, candidature exprimée par une demande en date du 27 avril 2017.

Les Objectifs de Développement du Projet consistent à : (i) renforcer la capacité intersectorielle nationale et régionale de surveillance collaborative en matière de maladies et de préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest, en vue d’apporter une réponse aux faiblesses systémiques dans les secteurs de la santé animale et humaine qui entravent la surveillance efficace de la maladie et la réponse ; et, (ii) dans le cas d’une urgence admissible, apporter une réponse immédiate et efficace à ladite urgence admissible.

Le projet vise de manière spécifique à : i) Renforcer la capacité intersectorielle nationale et régionale de surveillance collaborative en matière de maladies et de préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest, en vue d’apporter une réponse aux faiblesses systémiques dans les secteurs de la santé animale et humaine qui entravent la surveillance efficace de la maladie et la réponse ; ii) Dans le cas d’une urgence admissible, apporter une réponse immédiate et efficace à ladite urgence admissible ; iii) Renforcer le fonctionnement des laboratoires et améliorer le réseau régional des laboratoires dans le dispositif de surveillance et de contrôle des épidémies ; iv) Améliorer la gouvernance et la rétention des ressources humaines pour la surveillance efficace des maladies et la préparation aux épidémies ; v) Améliorer la gouvernance institutionnelle et le leadership en matière de réponse aux épidémies.

Les principaux résultats attendus du projet sont : i) La capacité de tests de laboratoire pour la détection des maladies prioritaires s’est améliorée ; ii) Le progrès dans la mise en place de systèmes de surveillance et d’indicateurs basés sur les événements ; iii) La disponibilité de ressources humaines pour la mise en place des exigences de capacité de base du RSI ; iv) Le plan de préparation aux urgences de santé publique nationale multirisque et de réponse, élaboré et mis en œuvre ; v) Le progrès accompli de collaboration transfrontalière et d’échange d’informations entre pays ; vi) Le progrès accompli en vue de la création d’une plate-forme « Une seule santé » active et fonctionnelle.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet REDISSE, il est prévu plusieurs organes dont l’unité de gestion du Projet logée au sein de la Coordination des Projets et Programmes sous Financement Extérieur du CNLS-TP. Les présents TDR précisent les modalités de recrutement d’une partie du personnel devant animer l’unité de gestion du projet REDISSE au Bénin notamment du poste de Comptable.

Missions du poste

 

Sous l’autorité du Coordonnateur du projet et la responsabilité du Responsable Administratif et Financier, le comptable est chargé de :

  • la tenue des comptes de comptabilité générale ;
  • d’assurer la comptabilité ainsi que le suivi comptable des immobilisations ;
  • donner toutes informations chiffrées sur la situation comptable et financière du REDISSE III/Bénin et sur le résultat de ses activités (bilans et comptes de résultat);
  • façon générale, d’enregistrer, arrêter ou effectuer tous les actes économiques du REDISSE III/Bénin tels que la facturation, suivi des comptes de tiers, ensemble des mouvements monétaires (ressources, paiements, transferts, paiement des salaires et frais).

 Il est responsable au niveau de la comptabilité :

  • de l'efficacité de l'organisation ;
  • du développement et du contrôle des fonctions de la Comptabilité ;
  • du processus de clôture de fin de mois et de la revue comptable périodique ;
  • de l’établissement des bilans (trimestriels) et des comptes de résultat (mensuels). Il devra veiller à leur conformité aux exigences légales;
  • de la réception des commissaires aux comptes et des auditeurs (leur préparer tous les éléments nécessaires) ;
  • de l’établissement de l’ensemble des déclarations comptables, fiscales, sociales ou à caractère économique demandées au REDISSE III/ Bénin
  • du suivi de l’évolution de la législation dans le domaine comptable ;
  •  de toute proposition visant à améliorer les procédures comptables (plan comptable inclus) ;
  • des inventaires de fin d’exercice;
  • de l’établissement des déclarations fiscales (garantir leur conformité, leur contenu et les procédures qui concourent à leur mise en forme) ;
  • du suivi de l’évolution de la législation et des règlements dans les domaines fiscal, comptable, social, commercial, civil, international, écologique et environnemental (veiller à leur application);
  •  de la gestion de la trésorerie ;
  • des écritures comptables de la trésorerie ;
  • de l’analyse des extraits de comptes bancaires ;
  • de la production régulière des états de rapprochement ;
  • du contrôle de l’application des conditions prédéfinies avec les banques ;
  • de la préparation et de l’exécution, après validation, des paiements par virements, transferts et chèques.

Profil recherché

  • Un diplôme de formation supérieure en finances et comptabilité (au minimum BAC + 3) ou diplôme équivalent ;
  • Une expérience professionnelle confirmée d’au moins 5 ans à un poste similaire;
  • Une bonne connaissance des procédures comptables et financières des principaux bailleurs de fonds ;
  • Un sens de l’organisation et de l’analyse ;
  • Une bonne capacité d’adaptation et de travail sous pression ;
  • Une bonne maîtrise de l’outil informatique ;
  • Etre de nationalité béninoise ;
  • Etre exempt de tout conflit d’intérêt et jouir d’une bonne moralité.

Durée des prestations et conditions d'emploi

La durée des prestations de ce personnel, sera d’une durée maximale égale à la durée du projet qui est de cinq ans.

Le contrat y relatif sera établi sur la base de la performance et sera à ce titre reconduit annuellement sur la base des résultats d’évaluation des performances après une durée d’essai de trois mois renouvelable une fois.

Les fonctionnaires de l’Etat ou les personnes travaillant pour le gouvernement peuvent faire acte de candidature (1) s’ils sont en situation de cessation de paiement sans solde (en disponibilité ou en détachement) et (2) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt.

Les Agents Permanents de l’Etat qui seront retenus au terme du processus présenteront un arrêté de mise en disponibilité dans un délai maximal de trois mois avant de validation de leur embauche. Le cas contraire entraînera l’éligibilité des successeurs immédiats.

Les performances du personnel de l’Unité de gestion seront évaluées annuellement par le SE/CNLS-TP, le Coordonnateur du Projet REDISSE en collaboration avec le Coordonnateur des Projets et Programmes sous Financement Extérieurs sur la base d’un contrat de performance établi conjointement avec indication des résultats fixés. Les résultats de l’évaluation seront partagés avec le Gouvernement et la Banque Mondiale. Une évaluation de la performance de ce personnel, sera faite les six premiers mois et jointe au rapport semestriel du projet.

L’unité de gestion du Projet REDISSE sera basée à Cotonou.

 Méthode de sélection

La sélection se fera par le Cabinet INKREASE par appel à candidature et se déroulera en quatre étapes :

Phase 1

Le Cabinet INKREASE effectuera un travail préliminaire qui consiste à éliminer les candidatures ne répondant pas aux critères de base (expériences professionnelles avérées, qualifications pertinentes) pour chaque poste avant d’aboutir à une première présélection de candidats. Pour y parvenir dans les meilleurs délais, le processus de présélection se déroulera au fur et à mesure de la réception des dossiers de candidature au besoin, le cabinet devra recourir à des techniques digitales ou dématérialisées et fiables pouvant permettre un gain de temps.   

Phase 2
A l’issue de la première étude de dossier, le cabinet conseil devra procéder à une nouvelle évaluation des candidatures présélectionnées afin d’identifier un nombre restreint de candidats potentiels pour chacun des postes.

Phase 3
Les candidats qui seront présélectionnés à l’issue de la phase 2 pour chaque poste  seront invités à se soumettre au besoin à : i) des tests écrits ; ii) des tests d’aptitude et de personnalité ; iii)  un entretien individuel avec un jury.  

Phase 4
Pour finaliser le processus de sélection et faciliter la prise de décision, le rapport final du cabinet y compris les résultats de tous les tests, les procès-verbaux du jury ainsi que le rapport des avis recueillis auprès des personnes de référence des candidats seront transmis au Secrétaire Exécutif du CNLS-TP pour décision finale.  

Le Cabinet INKREASE se réserve le droit de ne donner aucune suite aux dossiers incomplets, incohérents ou non présélectionnés.

Le présent recrutement est placé sous la supervision de l’Huissier de Justice Maître Claudine HOUNNOU MOUGNI – Huissier de Justice près le Tribunal de Première Instance de la Cour d’Appel de Cotonou, demeurant et domiciliée au carré n°38 Guinkomey-immeuble AHEHEHINNOU – 01 BP 3105 Cotonou, Tél : 21312182, inscrite au tableau de la Chambre nationale des Huissiers de Justice du Bénin à la case n°03.

Composition des dossiers de candidature

Le dossier de candidature doit comprendre les pièces ci-après :

1-   Une lettre de motivation adressée à Monsieur le Secrétaire Exécutif du CNLS-TP;

2-   Une copie légalisée de la carte d’identité nationale en cours de validité;

3-   Les copies légalisées des diplômes requis ;

4-  Un curriculum vitae détaillé sincère, daté, signé du candidat et mentionnant les contacts d’au moins trois (3) références   ;

5-   Les preuves des expériences (attestations, certificats de travail,..) acquises ;

6-   Un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois pour les postes de comptables et de financiers;

7-  Un engagement sur l’honneur de disponibilité dans un délai maximal de trente (30) jours au terme du présent processus.

Dépôt de dossier

Toute personne intéressée par le présent avis est priée de soumettre obligatoirement:

1.  sa candidature sous pli fermé avec mention du poste, au secrétariat du Cabinet INKREASE, Abomey-Calavi, Bidossessi- Carré 1242, Immeuble "Tours jumelles" (immeuble à droite avant le supermarché Azima Store en quittant l’Université d’Abomey-calavi) au 1er étage au plus tard le Vendredi 22 Février 2019 à 16h30.

2. ET de postuler en ligne sur Novojob (joindre uniquement le Cv et la lettre de motivation).

Date limite du dépôt: Vendredi 22 Février 2019 à 16 heures 30 min précises.

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter le + 229 60 17 51 51 / 69 29 29 94.

Vous ne pouvez pas postuler à une offre expirée
  • Nom de l'entrprise Inkrease
  • Secteur d'activité Services
  • Lieu de travail Cotonou, Littoral, Bénin
  • Date d'expiration 22 Février
  • Nombre de postes 01 poste ouvert
  • Niveau de poste Confirmé / Expérimenté
  • Niveau d'étude (diplome) Licence (LMD), Bac + 3
  • Type de contrat CDD ou Mission
  • InKRease
  • Abomey-Calavi, Bidossessi- Carré 1242, 1er étage de l’immeuble "Tours jumelles" (immeuble à droite avant le supermarché Azima Store en quittant l’Université d’Abomey-Calavi pour Kpota).
  • Services

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur En savoir plus